15 janvier 2017 XLR Events

Spencer Parker @ Club Transbo 27.01.2017 : Interview

Spencer Parker nous fera le plaisir d’être avec nous pour le lancement de la résidence Future Horizon XLR au club transbo le vendredi 27 Janvier. Il a répondu à nos questions pour notre plus grand bonheur.

 

Evènement Facebook Billetterie
  1. Hey Spencer, tu es avant tout un amoureux de musique, de la house à la techno, en passant par la disco et la pop, de « Voyage Voyage » aux tracks de Shed. Penses-tu que ton style de mix reflète ta personnalité ?

Je ne suis pas sûr. Si vous voulez dire par là que j’aime ce que je joue et que je veux que tout le monde aime aussi, alors oui !

Je me considère comme un DJ house, et, de ce fait je joue de la house, mais également la techno et la disco. La house est dans un entre-deux, et je peux également jouer des tracks de Patrice Rushen d’un côté, et de jouer des tracks de James Ruskin de l’autre. Pour moi, cela est naturel.

J’ai 3 EPs qui vont bientôt sortir sur Work Them Records nommé « Different Shapes and Sizes part One/Two/Three, et je suppose que vous pourriez dire qu’ils réflètent diverses parties de ma personnalité, mais le tout fut pensé en vue de montrer les divers styles que j’aime jouer dans un set. Ce premier EP est un peu similaire à « It’s Not Over », projet que j’ai produit il y a quelques années auparavant. Le second EP sera uniquement techno et le dernier est composé uniquement de tracks house festives.

C’est drôle que vous mentionnez « Voyage Voyage », puisque c’est un morceau que je joue seulement en France. Ça a commencé à Concrete, soit pour une « Work Them Records Presents… » ou peut être au nouvel an. Je me suis dit, je joue le closing set, sur un bateau… BIEN SÛR que je me devais de finir par « Voyage Voyage »!!! 🙂

Je suis très fan des synthé des 80’s de pop, comme Clio, Soft Cell, Peter Godwin ou même Depeche Mode etc… et j’aime beaucoup le morceau de Desireless donc je me suis dit pourquoi pas… ? 🙂 je connais des gens qui trouve ce morceau cheesy, mais pour moi c’est l’exact opposé. C’est réellement une super chanson, très bien produite, et il se trouve que c’est un hit de la pop. Je trouve ça plus cool de jouer Desireless plutôt que de mal jouer, un edit d’un vieux morceau de disco ou de la house 90’s… Pour moi ça c’est vraiment cheesy. Ainsi, en un sens, on peut dire que mes opinions et mes sentiments reflètent ce que je joue.

Un des morceaux de Spencer Parker joué par Ben Klock dans son Essential mix

 

  1. 2017 vient à peine de commencer. Pour toi, quels sont les artistes à suivre cette année ? Et quels artistes ont fait une superbe année 2016?

En 2016 je pense au A Sagittariun a fait de super morceaux, comme toujours, et je suis vraiment fou de son « Concrete Walls » dont j’ai beaucoup aimé le 12″. Italojohnson a joué un set explosif lors de la Work Them Records Presents… au Panorama Bar, donc je me dois de le féliciter, surtout que j’adore l’entendre jouer. J’ai passé du temps à Los Angeles et j’ai eu l’opportunité d’entendre Chris Cruse jouer, qui est aussi un de mes DJ favori. J’étais également très content de voir qu’Anetha devenait de plus en plus populaire dans la scène techno.
Pour 2017 je recommenderai le travail de Gordo qui est un jeune producteur vivant à Stockholm, P. Leone de Brooklyn et Amotik de Londres pour la techno. De Londres, je dois également parler de mon DJ favori Mr Dan Beaumont, et de Berlin, j’ai vraiment aimé les releases de Rising Sun et je sais qu’il a quelques missiles qui sont prêts pour cette année.

 

  1. Berlin semble être devenu la capitale du « cool ». Que penses-tu de cette « cool-itude » qui entoure Berlin ? Penses-tu que cela a eu un impact négatif sur la scène de la ville ?

Haha je ne suis pas super cool donc peut être que je ne suis pas le mieux placé pour répondre ! J’ai vécu ici pour environ 8ans maintenant et bien qu’il y a aujourd’hui beaucoup de hype autour de la ville, mais ça a toujours été une destination pour les artistes depuis de nombreuses années donc… Je ne pense pas que cela a eu un impact négatif sur la scène, honnêtement, de ce que j’en ai vu, la plupart des gens dans la scène garde la tête dans le guidon, font leur truc, et sont très heureux qu’il y ait tant de clubs géniaux ici, qui sont plein, avec des personnes qui viennent écouter leur musique ou la jouer.

 

  1. Quand tu joues, tu sembles ressentir physiquement la musique. Penses-tu qu’il est du rôle du DJ de transmettre son ressentis de la musique ?

Non je ne suis pas du tout d’accord. Il n’est pas du rôle du DJ de danser partout, mettant ses mains en l’air ou quoique ce soit comme ça. Certains DJ le font, d’autres non, c’est un choix que je respecte. Les clubbeurs devraient quant à eux danser sur la musique ou les uns avec les autres, et non commencer à regarder ce que le DJ fait.

Il m’arrive de danser beaucoup, en effet, car je j’adore la musique que je joue et j’adore l’écouter forte. 🙂 Mais il m’arrive de faire exactement pareil lorsque je joue chez moi tout seul. Mes voisins du dessus se plaignent d’ailleurs du volume, tandis que mes voisins du dessous se plaignent des bruits que je fais sur leur plafond en sautant partout. 🙂

J’ai une petite série de podcast en ligne nommé « Playing Records » où vous pouvez me voir danser lorsque je joue. C’est retransmis via facebook live et les audio seront bientôt disponibles en podcast sur iTunes, donc pour moi, c’est très naturel. Sincèrement, je ne pense pas que j’ai l’air super cool quand je deviens dingue et que je transpire derrière le DJ booth, mais de toute manière j’en ai un peu rien à faire de sembler cool.

 

  1. Les tracks qui ont fait 2016 ?

Levon Vincent “A1” Novel Sound 12

Young Male “Drug Deal Videos” White Material

Anetha “Drive With A Dead Girl” Work Them Records

Radio Slave “Another Club” Rekids

DJ Sotofett “Your Word Should…” So Phat

Une des tracks de l’année sortie sur le label de Spencer

  1. Aurais-tu des tips pour les jeunes producteurs et pour les jeunes DJ ?

Woah, pas simple…

Pour les producteurs: Je dirais qu’il est important que vous restiez vous-même et que développiez votre propre style. Tant que vous faites la musique que VOUS aimez et que vous être de VOTRE travail, rien ne peut vous arriver. Il existe beaucoup de personnes qui se copient les uns les autres, mais c’est en général si évident pour tout le monde qu’on ne comprend pas vraiment qui fait quoi. Vous avez votre propre voie à choisir qui vous est unique, et vous devriez l’utiliser. Personne ne peut être une meilleure version que vous – mis à part vous 🙂

Pour les DJs: C’est un peu la même chose, soyez vous-même ! À l’époque d’internet, tout le monde semble connaître tous vos morceaux, même si vous devez investir beaucoup d’argent pour vos tracks et que vous pouvez trouver toutes les tracks que vous cherchez… Mais la chose que vous ne pouvez pas acheter, c’est votre goût et votre style. Il est normal de jouer votre genre favori évidemment, mais pensez réellement à ce que vous pouvez faire de différent des autres. Qu’est-ce qui vous fait sortir du lot ?

 

  1. Si tu devais amener un disque sur une île déserte, ce serait quoi ?

Hum, cela change tous les jours, mais aujourd’hui ce serait l’album « Blond » de Frank Ocean.

 

XLR presents Future Horizon w/ Lone, Spencer Parker, Klaar le 27.01.2017 @ Club Transbo SAVE THE DATE

Evènement Facebook Billetterie

 

Interview conçue et traduite par Kim Banerjee

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful