18 janvier 2016 Kim

Interview : Tripeo

Il devait être au menu de l’incroyable Delta Zero | Pole Group Label Night de novembre dernier mais finalement il s’est fait attendre pour un « second trip » de 3h. Rendez-vous vendredi 19 février au DV1. Merci Darko de nous avoir accordé quelques mots… 

Événement Facebook

 

  1. Salut Darko, tu pourrais te présenter rapidement ?

Salut ! Je m’appelle Darko Esser, et je travaille dans le monde de la musique électronique depuis 1995, à travers divers métiers : DJ, producteurs, propriétaire de divers labels et gérant du club Doornrosje aux Pays-Bas. Je gère les labels Wolfskuil, Balans et Tripeo, et sinon je produis et joue sous les alias Tripeo et Darko Esser.

 

 

  1. Pourquoi Choisir Tripeo comme nom de scène ? Tu te décrirais plus comme un voyageur ou comme un pilote ?

 

Tripeo est quelque chose qui se veut plus ou moins indépendant. Le premier morceau que j’ai sorti sous ce nom a connu un formidable accueil de la part du public. La plupart des choses que je produisais en studio à cette époque sonnaient plus Tripeo, du coup je me suis dit qu’il fallait tenter quelquechose avec cet alias… Et il n’a pas fallu longtemps avant que je commence des gigs sous Tripeo.
Du coup je me considère plus voyageur que pilote. Les voyages sont toujours plus importants que les destinations et je ne suis pas du genre à faire beaucoup de plans concernant ma carrière artistique, j’essaie plus de vivre l’instant présent.

 

  1. Tu es réputé pour être un artiste complet, qui est directeur artistique d’un club, gérant de label, producteur et DJ… Comment arrives-tu à gérer toutes ces casquettes dans ton quotidien ? Est-ce que tu préfères un de ces métiers ?

On me pose la question assez souvent et pour être honnête : je ne sais même pas comment j’arrive à tout caser dans mon emploi du temps haha.

L’avantage c’est que je suis occupé 24/24 avec la musique. C’est la première chose que je fais le matin, la dernière chose que je fais avant de me coucher. J’en rêve même parfois. Au cours des dernières années, j’ai progressé dans ma gestion du temps que j’avais, par exemple en studio, je travaille assez vite à cause de cette contrainte temporelle. Une fois que j’ai une idée, j’essaie de la finir au plus vite. Et puis, pas mal des tâches que j’ai à faire peuvent être faite en même temps et/ou au même endroit. Quand je suis au club, je peux aussi travailler sur les labels, chercher des nouveaux sons et vice versa quand je suis à la maison. La plupart du boulot est faite par mail, chose que je peux faire à peu près partout dans le monde.

 

  1. La scène techno hollandaise est très réputée, avec des festivals énormes comme le DGTL, l’ADE, le Dekmantel ou des clubs mythiques comme le Trouw. Pourquoi existe-t-il un tel phénomène aux Pays-Bas ? Que penses-tu du futur de cette scène ?

 

En Hollande, le professionnalisme de la scène électronique a commencé juste après le début du mouvement, c’est à dire à la fin des années 1980. Au début des années 1990, il y avait déjà des soirées incroyables, avec des gestions impressionnantes et des clubs entièrement dédiés à cette nouvelle musique. L’entreprenariat est quelque chose de typique en hollande, et cela, combiné à la reconnaissance du gouvernement de la vertue culturelle de la dance music, amena un terreau fertile énorme à la rave scene que nous connaissons aujourd’hui. Je ne vois pas vraiment une fin à ce phénomène, mais plus un gain dans qualité des évènements proposés dans les années à venir.

 

  1. Quelles sont tes sources d’inspirations principales ? Quel est le type d’univers que tu tiens à faire passer au travers de ta musique ?

Mes racines sont la classic house et la techno des années 1990, qui ont un rôle essentiel dans mes productions. Mais je puise mes inspirations dans de diverses genres musicaux, mais également, et sûrement bien plus encore, dans tous les éléments qui ne sont pas liés à la musique comme les personnes, et les lieux par lesquels je passe. J’essaie de garder mon univers humain, en laissant des petites erreurs et en laissant un peu de place à l’imagination de chacun.

 

  1. Quelle a été la meilleure soirée de ta vie ? Tu pourrais nous en parler ?

 

C’est une question difficile haha. La soirée la plus mémorable que j’ai jamais vécu fut la closing party de l’ancien lieu du Doornroosje (le club où je travaille). C’était vraiment une journée forte en émotions, puisque je connais ce lieu depuis 44ans… Je n’avais jamais ressenti autant d’amour dans une pièce…. Ça me donne encore des frissons quand j’y repense.

 

  1. T’aime manger quoi avant un gig ?


Ça dépend un peu de l’humeur, mais en général, rien de très lourd mais plein de vitamines et de minéraux. La cuisine Japonaise ou Thaï sont parfaites pour cela, ou une bonne salade peut aussi faire l’affaire.

 

  1. T’as beaucoup de projets divers avec tes différents alias. Comment choisis-tu sous quel alias tu releases ? Tu décides avant ou après avoir produit sous quel alias tu releases ?

 

Je n’en ai pas tant que ça, enfin seulement trois, puisque je release sous mon nom aussi : Tripeo, Onionboy. D’habitude, je décide pendant la production à quel alias la track ira. Je ne pars jamais avec une idée préconçue de ce que je veux faire et j’essaie d’ailleurs d’éviter de refaire les mêmes tracks à chaque fois. Commencer sur une page blanche semble être ce qui marche le mieux avec moi.

 

  1. Quel est le futur pour Triepo et les projets pour le label ?

En Avril on lance une nouvelle série de collaboration sur le label Tripeo. La première consiste en quelques sessions studios très riches que l’on a eu à Londres avec mon ami Cadans.

Il y a d’autres projets de ce genre là comme cela en cours, mais je dois d’abord boucler celui-ci.

2016 semble être une année très productive pour mes autres labels avec des releases confirmées de Bas Amro, Rumah, Discrete Circuit, Nettling, Najem, Sword, Cadans Shlomo (sur Wolfskuil) et Rod, Drafted et 30drop (sur Balans).

 

Événement Facebook

 

Interview conçue et traduite par Kim Banerjee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ăn dặm kiểu NhậtResponsive WordPress Themenhà cấp 4 nông thônthời trang trẻ emgiày cao gótshop giày nữdownload wordpress pluginsmẫu biệt thự đẹpepichouseáo sơ mi nữhouse beautiful